Accès directs


Image Saint Benoit
Fleur d'OR 2013 - ville fleurie

Sécurité civile

La commission communale sécurité civile

La commission communale sécurité civile est en charge de la prévention des risques de toutes natures, de l’information et de l’alerte des populations ainsi que de la protection des personnes, des biens et de l’environnement par la préparation et la mise en œuvre de mesures et de moyens appropriés relevant de l’Etat, des collectivités territoriales et de personnes publiques ou privées.

Plus précisément, les risques locaux à Saint-Benoît sont les inondations pour les vallées du Clain et du Miosson, les mouvements de terrain dûs à la présence de falaises et de pentes instables, les tempêtes et le risque sismique, sans oublier les risques industriels.

La commission participe aux visites de sécurité des établissements recevant du public, à la réalisation des PPI (Plans Particuliers d’Intervention), du PCS (Plan Communal de Sauvegarde) et à la gestion des crises dans le cas d’épidémies, grippe, variole… ou de catastrophes naturelles ou industrielles.

Les risques majeurs

Le Document Communal Synthétique (D.C.S) des risques majeurs, établi par la Préfecture de la Vienne, indique que la Commune de Saint-Benoît est concernée par les risques suivants :

  • Risques naturels d’inondation (Clain et Miosson)
  • Risques naturels de feux de forêt, de mouvement de terrain, de tempête
  • Risques technologiques - accident industriel (risque Seveso relatif à Quadripack)
  • Risques technologiques - Transport de Matière Dangereuse (TMD)

Télécharger le document Risques majeurs (pdf, 906Ko)

Télécharger le dossier d’information communautaire sur les risques majeurs (pdf, 4 540Ko)

La Direction Départementale de Sécurité Publique de la Vienne

La Direction Départementale de la Sécurité Publique de la Vienne assure la sécurité, la salubrité et la tranquillité publique dans la zone de sa compétence territoriale, sous l’autorité du Préfet.

Le siège de la DDSP de la Vienne est situé à l’hôtel de Police de Poitiers, au 38 rue de la Marne. Dans le département de la Vienne, la DDSP regroupe le commissariat central de Police de Poitiers, les bureaux de Police des quartiers est (ZUP des Couronneries), ouest (Bel air), sud (Trois cités) et centre (implanté au commissariat central) et le commissariat de Châtellerault.

Plus d’information sur le site de la Préfecture de la Vienne

Le Correspondant défense

Cérémonie du 8 Mai

Nos concitoyens et en particulier les jeunes Français et Françaises doivent pour leur part pouvoir maintenir et développer leur intérêt pour les questions de sécurité et de défense et s’engager, s’ils le désirent, à promouvoir l’esprit de Défense.

Il a donc été décidé que soit instauré dans chaque Conseil Municipal, une fonction nouvelle de Conseiller Municipal, chargé des questions de défense.

Le Conseiller Municipal chargé des questions de défense est désigné par le Conseil Municipal.

Le Conseiller Municipal, Correspondant défense référent est Alain DERVILLE

Les Missions des Correspondants Défense

Les correspondants défense remplissent en premier lieu une mission d’information et de sensibilisation des administrés de leur commune aux questions de défense. Ils sont également les interlocuteurs privilégiés des autorités civiles et militaires sur leur territoire.

Parcours de citoyenneté

Ce parcours comprend l’enseignement de défense à l’école (principalement dans les collèges et les lycées), le recensement et la journée d’appel de préparation à la défense (JAPD). Le certificat de participation à la JAPD doit obligatoirement être joint à tout dossier d’inscription à un examen organisé par les pouvoirs publics (baccalauréat, permis auto et moto, concours de la fonction publique….).

Les activités de défense

Le volontariat : il permet à tout jeune Français de 18 à 25 ans de découvrir l’institution militaire dans le cadre d’une période qui peut aller de une à cinq années. Véritable expérience professionnelle et humaine au sein des forces armées.

Les préparations militaires : elles constituent de véritables stages d’initiation au sein des forces armées. D’une durée totale de une à quatre semaines réparties dans l’année, elles sont ouvertes à tous les jeunes Français, âgés de 18 à 30 ans.

La réserve militaire : elle comprend la réserve opérationnelle, composée d’hommes et de femmes qui viennent renforcer les capacités des forces armées. Le temps de réserve (5 à 30 jours par an) est rémunéré. La réserve citoyenne, constituée de bénévoles, est quant à elle essentiellement destinée à assurer le lien entre les forces armées et la société.

Le devoir de mémoire et la reconnaissance

La sensibilisation des jeunes générations au devoir de mémoire constitue l’un des éléments essentiels de l’accession à la citoyenneté. Dans le cadre de la reconnaissance les correspondants défense peuvent prendre part aux réseaux de solidarité organisés autour des vétérans et de leurs proches.

ELUS LOCAUX ET DEFENSE : désignation d’un correspondant Défense au sein de chaque conseil municipal http://www.defense.gouv.fr/defense/votre_espace/correspondants_defense